managementhebdo

Yvon Chouinard a légué la marque Patagonia… à la planète Terre



Vendredi 16 Septembre 2022 - 14:50

Le fondateur de la marque de vêtements et accessoires textiles outdoor Patagonia, âgé de 83 ans, était face à un dilemme : comment céder son entreprise en étant sûr que ses valeurs soient respectées et que les salariés soient protégés ? Depuis toujours engagé pour la planète, Yvon Chouinard a trouvé une solution inédite : il a fait de la planète le seul actionnaire de la marque.


Patagonia : un empire valorisé près de 3 milliards de dollars

Dans un article publié sur le New York Post, ainsi que dans une lettre ouverte publiée sur le site de la marque, Yvon Chouinard annonce la suite des aventures de son empire. Fondée en 1973, Patagonia est devenue une marque emblématique, valorisée près de 3 milliards de dollars. Or, Yves Chouinard a décidé de ne pas la vendre : anticipant de quelques années ses intentions, il a décrété que, désormais, seule la planète en sera l’actionnaire.

La marque a des valeurs bien ancrées : outre l’origine, fortement vérifiée, des matériaux utilisés, Patagonia reversait chaque année au moins 1% de son bénéfice à des ONG.  Yvon Chouinard craignait que ces valeurs, ces engagements, ne soient pas respectés en cas de vente pure et simple de l’entreprise. Sans compter qu’il voulait la garantie que ses 3.650 salariés dans le monde ne risque pas de plan social ou de voir leurs conditions de travail se dégrader.

100% des bénéfices reversés à la planète

Il a donc conçu un nouveau mode de fonctionnement : avec l’accord de Malinda, sa femme, et ses deux enfants, il a annoncé que 98% du capital de Patagonia irait à l’ONG Hold Fast Collective. Les 2% restants, comprenant une majorité de droits de vote, seront détenus par le Patagonia Purpose Trust chargé de gérer l’entreprise et de garantir que la mission et les valeurs de celle-ci seront respectées.

Ainsi faisant, l’ensemble des bénéfices de l’entreprise, une fois les investissements déduits, iront directement dans les poches de l’ONG et seront alloués en fonction des décisions du trust, toujours sous contrôle de la famille. De quoi potentiellement garantir à la planète près de 100 millions de dollars par an destinés à la lutte contre le réchauffement climatique.


Paolo Garoscio


Dans la même rubrique :
< >