managementhebdo

Tesla ferme ses concessionnaires



Dimanche 3 Mars 2019 - 01:56

Pour baisser les prix de ses véhicules, Tesla a décidé de démanteler son réseau de concessionnaires. Pour acheter une voiture du constructeur américain, il faudra désormais en passer uniquement par son site web.


Tesla a lancé cette semaine sa Model 3 à 35 000 $, un prix plancher promis depuis 2016. Pour parvenir à ce tarif très attractif, le véhicule a une autonomie limitée (354 km) et un habitacle moins luxueux que les autres modèles X et S de la gamme. Mais ça ne suffit pas pour atteindre ce prix ; le constructeur a aussi annoncé la fermeture de la quasi-totalité de ses boutiques physiques, ne conservant qu’une petite poignée dans les secteurs les plus achalandés. Mais le démantèlement de ce réseau (250 points de vente dans le monde) n’est pas nécessairement une bonne nouvelle pour l’automobiliste.

Car on n’achète pas une voiture, et a fortiori un véhicule à 35 000 $, sur un coup de tête. Les consommateurs apprécient de se rendre chez un concessionnaire pour observer la voiture, s’asseoir à l’intérieur, voire pour la tester. Tesla propose bien une période de 7 jours (ou 1 600 km) pour demander un remboursement. Mais il faut tout de même avancer la somme nécessaire à l’acquisition de la voiture. Néanmoins, Elon Musk le patron de Tesla explique que près de huit commandes de Model 3 sur dix sont passées depuis internet ; 82% des clients n’ont pas essayé le véhicule avant de l’acheter.

La Model 3 à 35 000 $ est un pari de taille pour Tesla, qui veut descendre en gamme afin de s’affirmer comme un poids lourd du secteur de l’automobile. Dans ce segment de marché, le constructeur peut espérer capter une partie des 600 000 unités vendues chaque année aux États-Unis. Encore faut-il pouvoir répondre à la demande sans comprimer les marges, ce qui est un défi technique pour Tesla.



Tags : tesla