managementhebdo

SNCF : vers une grève le week-end de Noël



Mardi 14 Décembre 2021 - 08:04

Une grève à la SNCF les 24-26 décembre 2021 semble inéluctable. Bien déterminés à obtenir une « prime Covid » et des revalorisations salariales, les cheminots espèrent peser de tout leur poids en programmant leur grève en ce week-end emblématique.


Les cheminots réclament des revalorisations salariales et une « prime Covid »

La SNCF risque de perdre beaucoup d’argent à Noël. En cette fin de 2021, une grève des cheminots se profile au sein de la compagnie ferroviaire. À la clé, trois revendications. Tout d’abord, des augmentations salariales. « On va rentrer dans notre huitième année de blocage des salaires », a fait remarquer Fabien Villedieu, du syndicat Sud-Rail, au micro de BFM TV le 14 décembre 2021. La deuxième : une « prime Covid » pour tous les cheminots. Malgré le fait de travailler sous de nouvelles contraintes, ils n’ont en effet pas touché de prime quelconque, à la différence de nombreux autres métiers travaillant au contact du public. Enfin, les cheminots réclament des embauches pour replacer leurs collègues ayant quitté l’entreprise.

L’appel à la grève a été lancé simultanément par quatre syndicats : CGT-Cheminots, SUD-Rail, UNSA-Ferroviaire et FO-Cheminots. Le préavis devant être déposé au moins 48 heures avant le début d’une grève, les syndicats ont donc jusqu’au 15 décembre 2021 pour formaliser leurs intentions. Vu la fenêtre de tir extrêmement réduiTe, il est très peu probable qu’un accord puisse être trouvé et que cette grève puisse être annulée.

Grève de Noël : les syndicats savent qu’ils sont en position de force

L’appel à la grève concerne les réseaux TGV Sud-Ouest et TGV Sud-Est ainsi que le réseau TER de Nouvelle-Aquitaine : tant les conducteurs que les contrôleurs que les agents d’escale sont invités à faire grève à partir du vendredi 24 décembre 2021, jusqu’au soir du dimanche 26 décembre 2021. Si un accord n’est pas trouvé avec la direction de la SNCF d’ici-là, la grève devrait être reconduite les deux week-ends suivants. Le réseau TGV Atlantique devrait quant à lui être impacté le week-end de Noël au moins, les syndicats n’ayant pas fait savoir leurs intentions pour les week-ends suivants.

Les syndicats savent qu’avec ce choix de dates, ils sont en position de force. Si cette grève a effectivement lieu, la SNCF subira d’importantes pertes financières. Certains trains sont déjà complets pour le week-end de Noël, d’autres quasi-complets. La SNCF sera obligée de rembourser d’importantes sommes à ses clients dont les trains seront annulés et va surtout les décevoir, ce qui est d’autant plus fâcheux en cette période d’ouverture à la concurrence.


Anton Kunin

Tags : grève, SNCF

Dans la même rubrique :
< >