managementhebdo

PSA et Fiat Chrysler font un pas en avant dans leur fusion



Jeudi 31 Octobre 2019 - 12:41

Naissance (probable) d'un nouveau géant de l'automobile mondiale : Fiat Chrysler et le groupe PSA ont officialisé leur volonté de rapprochement « d'égal à égal ».


Construire un leader mondial

Dans un communiqué commun publié ce jeudi 31 octobre, les deux groupes automobiles ont fait part de leur volonté d'unir leurs forces pour « construire un leader mondial ». Les constructeurs dévoilent la future structure en discussions : les actionnaires des deux entreprises détiendront à parité le capital de la nouvelle entité. La famille Peugeot, qui possède 12,2% du capital de PSA, accepte une plus grande participation de la famille Agnelli (actionnaire à 29% de Fiat Chrysler) dans l'ensemble : les premiers détiendront 6%, les seconds 14,5%.

L'État français, actionnaire de PSA via Bpifrance, regarde ce rapprochement avec une certaine bienveillance. Le ministère de l'Économie a fait savoir que l'opération « offrirait aux deux groupes la taille nécessaire pour mener à bien les investissements indispensables » dans des domaines aussi stratégiques que les batteries ou l'automobile autonome. Le gouvernement veut veiller à la « préservation de l'empreinte industrielle en France, la localisation des centres de décision, et l'engagement du nouvel ensemble sur la création d'une filière européenne de batteries ».

Structure capitalistique

Les deux groupes assurent qu'il n'y aura pas de fermeture d'usine suite à la fusion, malgré des synergies à hauteur de 3,7 milliards d'euros. La nouvelle entreprise sera basé aux Pays-Bas, un pays « neutre », tandis que les sièges sociaux resteront basés en France, en Italie et aux États-Unis. Carlos Tavares, l'actuel président du directoire de PSA, sera le directeur général de l'entité, alors que John Elkann, le président de Fiat Chrysler, conservera la présidence.

PSA et Fiat Chrysler ensemble, c'est la naissance du quatrième constructeur automobile mondial avec 8,7 millions de véhicules chaque année. Derrière Volkswagen, Toyota, et Renault-Nissan. Cela représente également un chiffre d'affaires de 184 milliards de dollars. Les deux groupes seront présents sur l'ensemble du spectre automobile, de l'entrée de gamme (avec Fiat, Peugeot) au luxe (Maserati, Ferrai).


Olivier Sancerre

Tags : automobile