managementhebdo

Les prix des produits alimentaires vont augmenter après le confinement



Samedi 18 Avril 2020 - 21:20

Les consommateurs français doivent s'attendre à un pouvoir d'achat en baisse après le déconfinement : les industriels du secteur agroalimentaire devront restaurer leurs marges.


Les efforts des entreprises

Depuis le début des mesures de confinement, les entreprises de l'alimentation supportent des hausses de coût qui ne sont pas répercutées sur les produits vendus dans la grande distribution. L'inflation en rayons est « quasi-nulle », souligne le baromètre réalisé par l'Association nationale des industries agroalimentaires (Ania) qui regroupe près de 18.000 entreprises du secteur. Ces hausses de coût proviennent de l'augmentation des prix des matières premières, des coûts de maintenance des outils de production, ou encore de l'achat des équipements destinés à protéger les salariés. « Les entreprises agroalimentaires tiennent, mais à quel prix ? », s'interroge l'organisation. 

Le baromètre estime que les hausses de coût sont comprises entre 3% et 16%. La rentabilité des industriels de l'agroalimentaire est en recul : 70 à 80% des entreprises constatent des baisses du chiffre d'affaires et une rentabilité fragilisée, soutient l'Ania. C'est surtout le cas pour les sociétés spécialisées dans la restauration hors domicile. Selon le rapport, pour près de la moitié des entreprises du secteur, la baisse d'activité atteint « plus de 75% en valeur et en volume ».

Le pouvoir d'achat sera impacté

Les entreprises de l'alimentation font montre d'un « effort considérable » qui permet à la chaîne alimentaire de « tenir ». Mais cela risque de coûter très cher. Et l'Ania de prévenir : « Tous les Français doivent en avoir conscience. Une nouvelle ère s’engagera lors de la sortie de crise, façonnée par une demande durablement modifiée du consommateur, dans ses choix, ses circuits d’achat, son pouvoir d’achat ».

Il faut donc s'attendre à une hausse des prix de l'alimentaire dans les semaines suivant la levée des mesures de confinement. C'est à partir du 11 mai que les Français pourront commencer à reprendre une vie normale, a annoncé Emmanuel Macron. Mais la vie d'après le coronavirus risque bien d'être plus difficile que celle d'avant, à commencer par le portefeuille.


Olivier Sancerre

Tags : alimentation