managementhebdo

Les métropoles françaises captent 42% des offres d’emploi



Dimanche 10 Mars 2019 - 23:41

Treize des plus grandes métropoles françaises captent plus de 4 offres d’emploi sur 10. Le reste est proposé dans les territoires, ce qui n’est pas sans provoquer un déséquilibre important.


Selon une étude de HelloWorks, anciennement RégionsJobs, qui a scruté 770 000 offres d’emplois publiés l’an dernier, 42% des postes à pourvoir le sont dans les plus importantes métropoles françaises. Des postes qui sont proposés dans des villes où résident 27% de la population française. Par conséquent, 73% des Français qui vivent en dehors des métropoles doivent se contenter de 58% des offres d’emploi. Le déséquilibre est patent entre ces treize villes dynamiques et le reste des régions qui doit faire avec une offre moins soutenue d’emplois.

Les différences entre métropoles et territoires sont aussi visibles dans le niveau de formation demandée. Les régions hors métropoles recherchent des profils Bac + 2 à Bac en majorité, tandis que le Grand Paris privilégie les candidats Bac + 5. Les métiers recherchés diffèrent également. Ainsi, les métiers techniques, manuels, de production, de maintenance, de transport ou encore de construction sont plus recherchés dans les territoires ; les services ont la cote dans les métropoles (développement informatique, finance/audit, relations clients).

Il existe pour finir un autre différentiel important entre régions. Le Grand Paris capte 67% des postes à pourvoir en Ile-de-France, ce qui ne laisse plus que des miettes aux autres villes de la région. Marseille pèse 52% des offres d’emploi en PACA, ce qui a pour conséquence de ne laisser que 12% des emplois pour Nice et 7% pour Toulon. Toulouse capte 42% des offres en Occitanie, Lyon 40% des postes en Auvergne-Rhône-Alpes. Seule la Normandie offre un paysage équilibrée : la métropole régionale Rouen représente 19% des offres d’emploi, le reste étant réparti dans le reste de la région.



Tags : emploi

Dans la même rubrique :
< >