managementhebdo

Le salaire, première motivation des salariés français



Jeudi 31 Mai 2018 - 21:40

Tout travail mérite salaire, dit l'adage. En l'occurrence, pour les salariés français, la rémunération est la première motivation pour se rendre au travail chaque matin ! C'est d'ailleurs la même chose partout en Europe.


Le baromètre 2018 Workforce View in Europe, réalisé par ADP, montre que la première motivation des salariés français est, à 50%, la feuille de paie. Le taux est de 47% dans l'ensemble de l'Europe, un chiffre stable depuis 2016 : le salaire conserve donc son « pouvoir comme facteur émotionnel du bien-être au travail », relève les auteurs de l'étude. Si les Français sont en haut du classement, les Polonais sont les plus nombreux à estimer que la rémunération est la principale motivation (58%).

Le salaire n'est cependant pas le seul critère de motivation pour passer toute la journée au bureau ou sur les chantiers. Comme on le voit, pour 53% des personnes sondées en Europe, d'autres facteurs entrent en ligne de compte. C'est le cas de l'équilibre entre le travail et la vie personnelle, pour 22% des salariés. Les relations avec les collègues sont importantes pour 22% des personnes interrogées. Ces deux chiffres, bien qu'importants, sont toutefois en recul par rapport à l'an dernier — ils étaient de respectivement 28% et 30%.

Pour ce qui concerne la France, l'équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée est la première motivation pour 26% des sondés (elle est de 15% seulement en Pologne). Ce sont les hommes qui sont les plus sensibles à la rémunération, qui est la motivation la plus importante pour 50% d'entre eux, contre 45% pour les femmes. ADP relève également que pour 6% des salariés européens interrogés, rien ne les motive au travail. Inquiétant…


Olivier Sancerre

Tags : salaire