managementhebdo

L'Oréal règle un différend avec le fisc français



Lundi 23 Septembre 2019 - 00:33

Un « différend » entre Bercy et L'Oréal a poussé le géant français des cosmétiques a régler 320 millions d'euros au fisc français. C'est moins de 10% des bénéfices de l'entreprise en 2018.


320 millions d'euros

Ni L'Oréal, ni les services fiscaux du ministère de l'Économie n'ont voulu entrer dans les détails. À Bercy, on évoque le « secret fiscal », tandis que l'entreprise s'est contenté d'expliquer qu'elle voulait « régler un différend » lié au paiement de l'impôt sur les sociétés entre 2014 et 2018. Le communiqué de L'Oréal indique que le chèque au fisc n'aura « aucun impact récurrent significatif sur le futur ».

L'accord avec les services fiscaux ne feront l'objet d'aucune pénalité, précise cependant L'Oréal. La charge fiscale, qui sera inscrite dans les éléments exceptionnels pour l'exercice 2019, comprend 47 millions d'euros pour Lancôme Parfums et Beauté, 115 millions pour Cosmétique Active International, 158 millions pour Prestige et Collections International.

Un groupe qui se porte bien

Rapportés à chaque année de la période visée, ces 320 millions d'euros représentent 65 millions par an. Les sommes sont élevées, mais Lancôme — intégrée à la division luxe de L'Oréal — a enregistré un chiffre d'affaires de 2,47 milliards d'euros au premier semestre. Des revenus en hausse de 15,5% par rapport à l'an dernier.

L'Oréal dans son ensemble n'est pas à plaindre : le chiffre d'affaires du groupe s'est ainsi établi à 14,81 milliards d'euros sur les six premiers mois de l'année. Soit une hausse de plus de 10% par rapport au premier semestre 2018. Ces 320 millions d'euros ne représenteront donc pas grand chose dans les comptes de l'entreprise.


Olivier Sancerre

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 19 Octobre 2019 - 19:08 Avertissement sur résultat pour Renault