managementhebdo

En Islande, la semaine de quatre jours a été un « succès époustouflant »



Mardi 6 Juillet 2021 - 08:50

L’expérience islandaise qui a consisté en une réduction du temps de travail couplée au maintien du salaire initial a été un « succès époustouflant », annoncent le think-tank Autonomy et l’Association islandaise pour la durabilité et la démocratie (Alda).


Accomplir autant en quatre jours de travail qu’en cinq, les fonctionnaires islandais y sont arrivés

La semaine de quatre jours a été un immense succès, estiment deux organismes islandais ayant étudié l’impact de cette grande expérimentation nationale menée dans le pays entre 2015 et 2019. La productivité et le rendu sont restés les mêmes (et, parfois, se sont même améliorés) dans la majorité des postes. Le bien-être des salariés a augmenté considérablement, qu’il s’agisse du niveau de stress perçu, de burn-out, de l’état de santé général ou de l’équilibre travail – vie privée, concluent les chercheurs ayant passé à la loupe les trajections de 2.500 salariés (soit 1% de la main d’œuvre du pays).

Pendant quatre ans, les employeurs publics islandais avaient en effet réduit la durée de travail habituelle de 40 heures hebdomadaires à 35 ou 36 heures. Désormais, 86% des salariés du secteur public bénéficient d’heures de travail réduites ou ont le droit d’en bénéficier.

L’expérience islandaise pourrait intéresser d’autres pays

Pour Will Stronge, directeur de la recherche au sein d’Autonomy, « cette expérimentation montre que le secteur public est suffisamment mûr pour être le pionnier de semaines de travail plus courtes, et d’autres gouvernements peuvent y trouver des leçons à tirer ».

L’Islande n’est pas le seul pays à s’intéresser aux bienfaits éventuels d’une semaine de quatre jours. Ce type d’organisation du travail est expérimenté depuis décembre 2020 par la branche néo-zélandaise d’Unilever. En France aussi, le distributeur de matériel informatique LDLC avait défrayé la chronique courant 2020 avec son annonce du passage en semaine de quatre jours (même si au sein de cette entreprise, il ne s’agit pas finalement de travailler moins d’heures, juste de travailler plus tous les jours pour accomplir la même charge de travail en quatre jours).


Anton Kunin


Dans la même rubrique :
< >