managementhebdo

Air France-KLM : 465 postes seraient supprimés



Mercredi 8 Mai 2019 - 18:04

Le groupe Air France-KLM précisera son plan de départs le 13 mai, durant le prochain comité social de l’entreprise. On s’attend à la suppression de 465 postes.


La compagnie aérienne a réalisé un mauvais premier trimestre 2019, avec une perte d’exploitation de 256 millions d’euros pour Air France, et 56 millions pour KLM. Le groupe de transport subit la hausse du prix des carburants, ainsi qu’une augmentation sensible de ses coûts salariaux de 6,4% par rapport au même trimestre de l’année passée. L’entreprise a mis en place des accords avec les personnels pour mettre fin aux grèves à répétition qui ont plombé Air France-KLM pendant des semaines au printemps dernier. La nouvelle direction emmenée par Benjamin Smith a réussi à signer la paix avec les syndicats, mais désormais l’heure est à la recherche de la compétitivité et de la rentabilité.

Cela passe une réduction des effectifs. 465 postes seront concernés par le futur plan de départs volontaires, selon l’AFP, uniquement au sein des personnels au sol. 63 emplois seraient supprimés dans les escales d’Orly et de Marseille, 54 postes à Ajaccio, 50 à Bastia. Il faut aussi s’attendre à des suppressions de postes à Nice (39), Bordeaux (37), Strasbourg (35), ainsi qu’à Toulouse (29). Air France devrait offrir des conditions de départ identiques aux plans précédents : la somme versée sera proportionnelle à l’ancienneté. La direction mettrait aussi en place des reconversions.

Plus de 10 000 départs ont déjà été mis en œuvre ces sept dernières années au sein d’Air France-KLM. Ce sera le premier plan soumis par la nouvelle direction du groupe. Les détails seront connus le 13 mai prochain, durant le comité social et économique de l’entreprise. La paix sociale obtenue par Benjamin Smith, transfuge d’Air Canada, sera-elle menacée ? 



Dans la même rubrique :
< >