managementhebdo

Le patron de TikTok démissionne sur fond de vente



Vendredi 28 Août 2020 - 14:47

Le conflit entre l’application TikTok, propriété de la licorne chinoise ByteDance, et les États-Unis, aura finalement fait une victime collatérale : le patron des activités de TikTok aux États-Unis, Kevin Mayer, a décidé de quitter le navire alors que CNBC dévoile qu’un acheteur aurait été trouvé pour l’application.


Kevin Mayer quitte TikTok

Pixabay
Pixabay
Il ne sera finalement pas resté longtemps à la tête du réseau social TikTok, malgré sa croissance sans précédents… et il juge que c’est la faute de Donald Trump. Kevin Mayer, nommé en mai 2020 à la tête des activités américaines de l’application, a annoncé qu’il démissionnait. Il juge que l’ultimatum donné par l’administration Trump à ByteDance de devoir vendre les activités nord-américaines et australiennes de TikTok l'empêche de faire son travail correctement.

Selon certaines sources, toutefois, Kevin Mayer, anciennement à la tête du service de streaming de Disney, Disney+, aurait également été écarté de certaines discussions concernant le rachat de TikTok par les entreprises américaines intéressées, ce qui aurait pu précipiter sa décision. D’autant plus qu’un acheteur aurait été trouvé.

Qui va racheter TikTok, et pour combien ?

Le 28 août 2020, la chaîne américaine CNBC, annonce savoir qu'après des discussions entre TikTok et une entreprise américaine, un acheteur concernant les activités visées par l’ultimatum de Donald Trump aurait été trouvé. Le nom de cet acheteur ne serait pas connu, mais seulement deux entreprises sont susceptibles d’être dans la phase finale des discussions : soit le géant des logiciels Oracle, soit Microsoft, premier à s’être dit intéressé par TikTok, et qui, selon certaines rumeurs, se serait associé au géant de la distribution Wallmart pour l’opération.

L’annonce finale, selon CNBC, pourrait être faite durant la première semaine de septembre, il ne resterait que le prix de rachat à discuter et qui tournerait aux alentours de 20 à 30 milliards de dollars. Si l’information de CNBC se confirme, le rachat aura été fait sur le gong, Donald Trump n’ayant donné que jusqu’au 15 septembre 2020 à ByteDance pour vendre son application avant un bannissement des États-Unis.


Paolo Garoscio


Dans la même rubrique :
< >