managementhebdo

Gilets jaunes : Bruno Le Maire confirme la baisse de croissance



Dimanche 6 Janvier 2019 - 22:22

Bruno Le Maire veut que cesse le mouvement des « gilets jaunes », qui « coûte cher » au pays. La croissance de 2018 va être impactée par la crise, qui se poursuit.


Les « gilets jaunes » ont une fois encore manifesté ce week-end, en laissant dans leur sillon des violences et des dégâts. Le mouvement « coûte cher » à la France, a prévenu le ministre de l’Économie devant les caméras du Grand Rendez-Vous Europe 1/Cnews/Les Echos. La crise a représenté 0,1 point de croissance sur le dernier trimestre, selon lui. Bruno Le Maire ne modifie pas la prévision de croissance annuelle du gouvernement, qui reste à 1,7% ; pourtant, aussi bien l’Insee que la Banque de France ont revu la progression du PIB à la baisse, à 1,5%.

La crise doit « cesser le plus vite possible », martèle-t-il, ce d’autant que l’environnement international est « tendu ». L’hôte de Bercy est également revenu sur les revendications de certains gilets jaunes exigeant le rétablissement de l’impôt sur la fortune : «  je ne souhaite pas que nous revenions sur l'ISF, sur le prélèvement forfaitaire unique ou sur la baisse de l'impôt sur les sociétés », a-t-il indiqué. Bruno Le Maire a rappelé que « Emmanuel Macron a été élu sur la base d'un projet, qui comprenait une transformation fiscale en profondeur, qui a été voté par une majorité de Français ».

Selon lui, l’ISF n’a jamais réglé « le problème du chômage, ni celui de la pauvreté en France ». Le ministre entend s’attaquer « aux racines de la pauvreté, des inégalités et du chômage dans notre pays ». Il plaide également pour laisser du temps aux réformes mises en place au début du quinquennat, afin qu’elles puissent donner « toute leur ampleur et d'apporter leurs résultats aux Français ». L’impact de la suppression de l’ISF sera examiné par le Parlement d’ici la fin de l’année.