managementhebdo

Bill Gates quitte le conseil d'administration de Microsoft



Lundi 16 Mars 2020 - 12:16

Bill Gates, le cofondateur de Microsoft, a décidé de consacrer davantage de temps à sa fondation. Par conséquent, il quitte le conseil d'administration de l'entreprise.


Deuxième homme le plus riche du monde

En 2008, Bill Gates quittait les opérations au jour le jour de Microsoft mais il avait conservé une place au sein du conseil d'administration en tant que président. Il a ensuite abandonné ce poste de président pour devenir simple administrateur en 2014. C'est désormais terminé, puisqu'il a décidé de laisser sa place afin de s'occuper à temps plein, ou presque, de la fondation que lui et sa femme, Melinda, gèrent depuis plusieurs années. Le cofondateur de l'entreprise conserve toutefois un poste de conseiller technique auprès de Satya Nadella, le PDG actuel du groupe. « Cela a été un honneur et un privilège immenses de travailler et d'apprendre avec Bill pendant toutes ces années », a déclaré ce dernier.

Alors en poste en tant que PDG, Bill Gates avait cédé les rênes de l'entreprise en 2000 à Steve Ballmer. En retrait de l'éditeur logiciel, il n'en conservait pas moins une place prépondérante, tout en s'occupant de philanthropie au sein de sa fondation. Celle-ci se bat sur plusieurs fronts : éducation, changement climatique, développement de la santé. 

Se concentrer sur la philanthropie

La fondation Bill et Melinda Gates bénéficie de l'expertise de ses fondateurs, de leurs carnets d'adresses, et aussi des fonds de Bill Gates, qui est le deuxième homme le plus riche du monde derrière Jeff Bezos (Amazon), mais devant Warren Buffet. Le travail de la fondation est reconnue à travers le monde, ainsi qu'auprès des organisations internationales.

Quant à Microsoft, l'entreprise est en forme notamment grâce au changement de cap donné par Satya Nadella vers le nuage informatique et les services aux entreprises. L'éditeur de Windows et de la suite Office s'est hissé à la seconde place en termes de capitalisation boursière, dépassant le seuil des 1 000 milliards de dollars. Microsoft a engrangé l'an dernier 126 milliards de dollars de chiffre d'affaires, pour un bénéfice net de 39 milliards.


Olivier Sancerre

Tags : microsoft

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Avril 2020 - 17:18 L'État veut éviter le « naufrage »