managementhebdo

​Sundar Pichai devient une personne qu'Alphabet ne peut pas perdre



Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur
Vendredi 12 Février 2016 - 10:56

Arrivé à la tête de Google le 10 août 2015 après avoir été à la tête du développement d'Android, Sundar Pichai a encore pris du galon au sein d'Alphabet. Pour la première fois il est nommé en tant que personne que le groupe ne peut pas se permettre de perdre faute de quoi ses objectifs et son développement pourraient fortement être compromis.


Shutterstock/economiematin
Shutterstock/economiematin
La dernière publication du formulaire 10-K d'Alphabet, un formulaire que la SEC demande à toutes les entreprises américaines de remplir à la fin de chaque année, contient un changement majeur. Le Business Insider, qui a pu le consulter, remarque en effet que pour la première fois le nom de Sundar Pichai est inscrit tel quel... dans la catégorie des risques.

Jusqu'à présent, soit avant le changement radical de structure de Google devenue Alphabet, seuls Larry Page et Sergey Brin, les deux cofondateurs du géant, ainsi que le directeur exécutif Eric Schmidt étaient présentés comme des personnes que Google ne pouvait se permettre de perdre. Sundar Pichai vient donc rejoindre le club des managers les plus importants du groupe de Mountain View.

Alphabet explique clairement que la perte de l'une de ces quatre personnes pourrait "sérieusement porter atteinte" à son business. Pas étonnant, toutefois, que le PDG de Google soit aussi important : Google reste encore la principale source de revenus d'Alphabet dont les autres filiales sont plutôt en perte.

Sundar Pichai a toutefois reçu un bonus conséquent en 2015 : 183 millions de dollars en stock-option d'Alphabet. Il les recevra dans le courant des quatre prochaines années ce qui devra garantir à Google qu'il ne quittera pas ses fonctions d'ici là.




Dans la même rubrique :
< >